Ce que j’attends de vous (WINFY)

Découvrir les besoins et travailler entre les fonctions et les disciplines.

Panorama

La méthode du “Ce que j’attends de vous” (WINFY) est utilisée pour les personnes qui travaillent dans différents départements d’une même entreprise, afin d’améliorer la manière dont ils s’interrogent sur les besoins nécessaires à réaliser leurs objectifs. Tout en soulignant l’importance du fait qu’ils appartiennent tous à la même équipe de travail et poursuivent des objectifs communs, l’activité se concentre sur la structuration des principaux besoins qui, à leur tour, se retrouvent face à des réponses claires et congrues.

Quand l'utiliser

  • S’exercer à structurer clairement de ses besoins, et à formuler une demande des besoins nécessaires.
  • S’exercer à la formulation de réponses claires.
  • Restaurer et améliorer la communication.
  • Progresser en dépit des obstacles relatifs aux fonctions.
  • Permettre à tout le monde de visualiser toutes les problématiques au même moment.

Comment l'appliquer

Commencement:
  • Inviter les participants à demander ce qu’ils ont besoin que leurs collègues (qui souvent exercent différentes fonctions ou disciplines) leur apportent afin de réussir.
  • Inviter le groupe à répondre à ces demandes sans aucune ambiguïté.
Disposition:

Un petit groupe de 3 à 7 personnes, assises en cercle, ou plusieurs petits groupes. Avec un groupe plus nombreux, la méthode des cercles concentriques peut être utilisée.

Matériels:

Des blocs-notes pour noter les besoins et les réponses.

Temps/mesures
  • 5 à 10 minutes: Individuellement, les participants préparent une liste de deux de leurs plus importants besoins nécessités de la part de chaque personne présente dans le cercle, en les formulant sous la forme d’une demande. Les besoins doivent être annoncés avec soin et nuance sous la forme suivante: “Ce que vous pouvez m’apporter est _______.”
  • 15 minutes: À tour de rôle, chaque personne déclare ses deux besoins à chaque personne présente autour de la table. À ce moment-là, personne ne formule aucune réponse.
  • 5 à 10 minutes: De manière individuelle (ou en se concertant avec les autres personnes qui partagent le même rôle ou la même fonction), chaque participant répond à chacune des demandes de la manière suivante: Oui, non, j’essaierai, ou peu importe (voir la définition ci-après, dans la section des conseils).
  • 10 minutes: Chaque personne s’adresse à un membre du groupe à la fois, en répétant la demande qui lui a été adressée, puis en mettant les réponses en commun (oui, non, j’essaierai ou peu importe).
  • 15 minutes: Compte-rendu.

Comment l'adapter

  • Envisager de répéter le processus une deuxième fois, si trop de choses sont restées en suspens ou manquent de clarté. Il est essentiel de pratiquer l’exercice afin que les demandes relatives à ce que les autres peuvent apporter soient concrètes et claires.
  • Associer cette méthodologie à celles de l’aide heuristique, de l’autonomie intégrée, et à la méthode de l’entrevues élogieuses.

Étude de cas

Titre:

Atelier WINFY

Activité:

Atelier “Liberating structures” du CIF-OIT.

Coordonnées:

Haley Horan, delta@itcilo.org

Description:

Le structure entrelacée du “Qu’avez-vous à m’apporter?” a été utilisée pour aider des personnes exerçant différentes fonctions à demander plus précisément ce dont ils ont besoin, et à mieux comprendre quelles sont les autres fonctions qui peuvent être offertes. Il a été demandé aux participants de se regrouper selon les départements ou les fonctions qu’ils représentaient: Prodev, Formation, Groupe des services, et Apprentissage et communication. Chaque groupe a eu 15 minutes pour décider d’une “demande” à adresser à chacune des autres unités (ce que leur unité aurait besoin de recevoir de la part des autres). Un représentant de chaque groupe s’est ensuite chargé de transmettre ces “demandes” aux autres groupes. Les groupes se sont concertés les uns les autres, au sujet des possibilités de faire face aux “demandes” de chaque unité. Puis les représentants des groupes ont répondu par “oui”, “non”, “j’essaierai”, ou “peu importe”. Ces réponses ont brièvement été réélaborées après cet exercice, qui a permis de faire tomber les barrières et d’améliorer les dynamiques de la communication, tout en mettant en évidence la bonne volonté des collègues à travailler ensemble.

Trucs et astuces

  • “Peu importe” signifie que votre demande était trop vague pour y apporter une réponse spécifique.
  • Appliquer fermement la règle visant à “ne pas apporter” de réponse immédiate.
  • Appliquer fermement la règle selon laquelle les seules réponses possibles sont: Oui, non, j’essaierai, ou peu importe (les réponses plus élaborées ne sont pas acceptées).
  • Encourager chaque participant à demander quelque chose dont il a véritablement besoin pour réussir.
  • S’amuser et encourager une utilisation à bon escient de situations “mises en scène”.
  • Ne pas inclure plus de 7 rôles/fonctions pour éviter la confusion.
  • L’utilisation de fiches de questions et de réponses peut aider les groupes à approfondir la manière dont ils expriment leurs besoins.

Leave a Reply

avatar
Photo and Image Files
 
 
 
Audio and Video Files
 
 
 
Other File Types
 
 
 
  S’abonner  
Me notifier des