Tempete d’idees – Brainstorming

Favoriser la production d'idées nouvelles

Panorama

La tempête d’idées est bien connue comme une approche rapide à la collecte des données. Elle est inclusive, encourage la créativité et stimule les processus de pensée spontanée. Elle peut générer l’inspiration pour l’innovation.

Quand l'utiliser

  • Produit des idées
  • Définie un concept
  • Aide à penser d’une manière critique
  • Aide à surmonter les obstacles
  • Stimule la créativité
  • Définie une styratégie

Comment l'appliquer

Commencement:
  • Identifier le sujet, par ex. un problème, un projet, un résultat, une organisation ou une idée.
Temps/mesures
  • Diviser le groupe en groupes de travail distincts, s’il est composé de plus de 15 individus, afin d’encourager une participation équilibrée.
  • Communiquer clairement les deux règles critiques dans l’encadré ci-après.
  • Présenter brièvement le sujet sous forme de défi aux participants.
  • Les idées générées par les participants peuvent être reprisesde diverses manières. Les participants peuvent par exemple s’exprimer à voix haute et le facilitateur note les points sur un tableau blanc, ou inscrire leurs idées sur des papillons autocollants (post-it®) après les avoir énoncées.
  • Veiller à ce que le processus suive son cours naturellement. Essayer de ne pas le restreindre en fixant des limites de temps ou en donnant des directions. Le choix rigoureux d’un sujet spécifique, concret, peut être utile à cette fin.
  • Lorsque les participants arrivent à court d’idées, laisser 2 minutes de plus de silence pour assurer que toutes les idées ont été partagées.
  • Les idées générées peuvent renseigner des exercices ultérieurs sur le contenu, à l’image d’une Étude de cas ou des Six chapeaux de la réflexion. Diverses méthodes permettent de traiter les idées générées lors d’un brainstroming.
  • Utiliser la technique du Tri de cartes pour rassembler des papillons autocollants (post-it®) en groupes logiques d’idées connexes, en vue d’un examen plus approfondi.
  • Pour évaluer les idées mêmes, utiliser des méthodes telles que la Dotmocracie. Afficher clairement l’ensemble d’idées et inviter les participants à placer un petit autocollant, ou un autre indicateur, sous les idées qui semblent les plus prometteuses. Sélectionner les idées ayant obtenu le plus de « votes » en vue d’une analyse plus poussée ou d’une action.
  • Proposer un debriefing participatif en conclusion de la session de brainstorming.

Comment l'adapter

  • Une approche simple pour traiter les idées recueillies consiste à intégrer chacun à un outil en ligne gratuit de création de nuages de mots-clés : www.wordle.net. Cette technique permet de représenter visuellement les idées recueillies.
  • De petits groupes sont créés après avoir laissé aux participants quelques instants de réflexion individuelle sur le thème du Brainstorming. Ils forment alors de petits groupes de travail afin d’échanger les idées de chacun et les classer par ordre d’importance. Les idées les mieux cotées dans chaque groupe sont ensuite présentées et rassemblées pour créer une vue d’ensemble.
  • Le Brainstorming en ligne peut être utilisé dans la Phase 1 de l’approche d’apprentissage mixte en invitant les participants à partager leurs idées dans le cadre d’un forum de discussion ou wiki, ou en recourant à des technologies synchrones.
  • Le Brainstorming inversé, également connu sous l’acronyme russe TRIZ, peut servir à identifier les enjeux et résoudre les problèmes. Spécifier une conséquence indésirable puis identifier les causes probables de cette conséquence. Regrouper les idées qui forment un scénario idéal et les mettre en forme pour générer la meilleure solution possible. Comparer les cas réels et idéaux pour identifier les différences. Enfin, formuler un plan d’actionafin de remédier au problème même.
  • Une approche simple pour traiter les idées recueillies consiste à intégrer chacun à un outil en ligne gratuit de création de nuages de mots-clés : www.wordle.net. Cette technique permet de représenter visuellement les idées recueillies.
  • Appliquer le Brainstorming en trois étapes pour une approche plus structurée. Commencer en menant un bref exercice de brainstorming sur des thèmes simples afin d’amener les participants à réfléchir de manière créative.
  • Passer à l’étape « corbeille à réflexions » (brain dump) en exprimant toutes les idées sur un sujet donné.
  • La seconde étape , « réflexion divergente » (divergent thinking), demande aux participants de produire des idées en lien avec celles qui ont déjà été recueillies, à l’instar de la mise en œuvre, des ressources ou des risques.
  • L’étape finale, appelée « idées créatives » (creative ideation), consiste à examiner les idées plus en détail et les reformuler en solutions potentielles. Voir le graphique représentant le processus de Brainstorming en trois étapes.
  • Voir le fichier de méthodologie Liste des 100 suggestions pour découvrir une autre approche du Brainstorming.

Trucs et astuces

  • Créer une atmosphère productive et ludique pour encourager les participants à se détendre et échanger, sans inhibitions.
  • Veiller à ce que le processus suive son cours naturellement. Essayer de ne pas le restreindre en fixant des limites de temps ou en donnant des directions. Le choix rigoureux d’un sujet spécifique, concret, peut être utile à cette fin.
  • Pour mettre en pratique les idées générées, faire suivre l’exercice par des processus convergents qui regroupent et évaluent les idées mêmes.
  • Un thème de Brainstorming ne doit pas être négatif, contrairement à un énoncé de problème. Il peut aussi examiner efficacement des scénarios positifs ou les conséquences souhaitées.

Ressources

Leave a Reply

avatar
Photo and Image Files
 
 
 
Audio and Video Files
 
 
 
Other File Types
 
 
 
  S’abonner  
Me notifier des