Questions Malicieuses

Articuler les défis paradoxaux qu'un groupe doit affronter pour réussir

Panorama

Les mauvaises questions sont utilisées pour tirer profit d’un examen qui vise à réfléchir à la nature parfois paradoxale des défis auxquels un groupe peut être confronté. C’est-à-dire: “Comment pouvons-nous à la fois être intégrés et autonomes?” Cette approche met en lumière les circonstances conflictuelles et permet de découvrir les possibilités qui sont essentielles à un résultat positif, même si elles ne sont pas intuitives. Un sentiment de liberté et de responsabilité de rendre des comptes est apporté par la tension créative vécue par chacun des participants, au fur et à mesure que le processus de découverte émerge.

Quand l'utiliser

  • Décrire la réalité contradictoire d’une situation tout en impliquant l’imaginaire collectif.
  • Développer des stratégies novatrices, en mesure de permettre le progrès.
  • Éviter des revirements déstructurés et incongrus, en ce qui concerne les politiques et les actions.
  • Évaluer les décisions.

Comment l'appliquer

Commencement:
  • Poser une question comme: “Lorsque des stratégies sont opposées mais complémentaires, quels sont les éléments nécessaires afin de procéder simultanément et de parvenir à leur réussite?” Utiliser différents exemples afin de faciliter l’accès aux composantes paradoxales, comme dans les exemples illustrés ci-dessous:
  • Dans le cadre d’un conseil parental: “Comment se fait-il que vos enfants soient loyaux/attachés à leur famille, et en même temps des agents très indépendants du monde dans lequel ils évoluent?”
  • Dans le cadre d’opérations importantes à l’échelle mondiale: “Comment se fait-il que nous soyons toujours et en même temps jamais les mêmes… Une organisation avec une identité mondiale singulière, mais uniquement adaptée à un contexte local? Comment se fait-il que nous soyons en même temps intégrés et autonomes?”
Disposition:

Les participants sont assis autour d’une table ou en cercle. Le travail est dans un premier temps réalisé de manière individuelle, puis en petits groupes (moins de six personnes) et enfin, avec l’ensemble du groupe.

Matériels:

Un bloc-notes.

Temps/mesures
  • 5 minutes: Chaque personne essaie d’associer des opposés ou des paradoxes qui entrent en jeu dans son travail, en utilisant la méthode des mauvaises questions.
  • 5 minutes: Les participants se répartissent en petits groupes, et mettent en commun leurs plus mauvaises questions.
  • 10 minutes: Lorsque l’ensemble du groupe est réuni, les participants choisissent les associations les plus efficaces et approfondissent leurs mauvaises questions.

Comment l'adapter

Trucs et astuces

  • Souligner les qualités des deux opposés, “Comment se fait-il que nous soyons _______ et en même temps _______?”
  • Travailler avec des sessions courtes, en tirant les leçons reçues des erreurs commises, au fur et à mesure que les questions deviennent parfaitement mauvaises.
  • Éviter les questions qui pourraient suggérer un jugement ou un parti pris pour l’une ou l’autre des options.
  • Éviter les questions factuelles, qui nécessitent une analyse plus approfondie.
  • S’appuyer sur les expériences de terrain, en demandant: “À quel moment avez-vous réalisé que ces deux éléments pouvaient être vrais au même moment?”
  • Il n’existe pas de solutions rapides, et il est possible de devoir revenir périodiquement sur le défi en question.
  • Chaque personne doit avoir la possibilité de participer au même titre que les autres, en présence de participants habitués à la méthode des mauvaises questions, utiliser l’approche de pair à pair.

Leave a Reply

avatar
Photo and Image Files
 
 
 
Audio and Video Files
 
 
 
Other File Types
 
 
 
  S’abonner  
Me notifier des